Partagez | 
 

 (michael) for the night is dark and full of terrors

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Hazel Fitzgerald

Statut : single, provider of pleasure
Profession : dream job : ballet dancer vs. reality job : exotic dancer
Origines : u.s. citizenship
Messages : 25
Voir le profil de l'utilisateur http://mobrussia.forumactif.org/f77-journal-de-vos-liens http://mobrussia.forumactif.org/f78-journal-de-vos-rps http://mobrussia.forumactif.org/f83-communications
MessageSujet: (michael) for the night is dark and full of terrors   Mer 12 Oct - 3:15


for the night is dark and full of terrors
Hazel Fitzgerald & Michael White

allez Hazel, hop hop hop. on passe son habit de lumière, on relève la tête, on fige un sourire sur son visage. un coup d’oeil au miroir et je me vois comme je me vois chaque soir depuis tant d’années. pâle, légèrement fatiguée, mais c’est apparemment ce qui plait. je suis l’américaine, je suis la fille exotique au Kalinka. si partout une femme de l’est pourrait susciter envie et désir, ici c’est moi qui suis désirée. la ville de Moscou renverse les clichés, et moi, pauvre orpheline américaine rêvant du Bolshoi, je fais mes entrechats ici, dans ce bar dansant, devant ces clients qui me matent sans scrupules et paient des sommes astronomiques pour me voir danser en privé ou passer la nuit au creux de mes bras. et moi. moi je ne dis rien. je baisse les yeux sur le nécessaire de maquillage à portée de ma main, et je dépose un peu de blush ou il faut. applique le carmin sur mes lèvres entrouvertes et un fard à paupière doré sur mes yeux de biche. entre alors mon gorille préféré, celui que je surnomme en secret Donald tout simplement parce qu’il me marche en canard. on s’amuse comme on peut dans ma bulle. il me demande de terminer au plus vite. Il me lance le sachet de blanche au visage, sachant très bien que c’était ce que j’attendais de lui. ma peau se hérisse et je prend au creux de mon pouce et de mon poignet la substance salvatrice. directement vers le cerveau.

je suis sur mon terrain de chasse. c’est triste à dire, c’est un constat horrible. « Mouah!  » fais-je mimant un baiser envolé à l’attention d’un groupe d’habitués près de la grande scène ou c’est l’heure du spectacle de Bella. d’un oeil je surveille la foule. je veille sur le terrain. mon terrain, ici je suis la reine. je suis celle qui donne les conseils aux filles, je suis celle qui est la plus expérimentée. je laisse mes talons claquer sur le sol au fur et à mesure que je marche dans ce lieu sordide devenu mon royaume pourtant. mes pupilles grosses comme des têtes d’épingles scannent la salle à la recherche d’un loisir pour la soirée. un homme à satisfaire. mon boulot quoi. je le vois alors, posé au comptoir, sobre. et je me rappelle pas de l’avoir jamais vu dans le coin. je ne le vois que de dos, mais il m’est pourtant totalement inconnu, je reconnais les gens à leur silhouette ou leur manière de se mouvoir, et lui, je ne l’ai jamais vu, pas à Moscou en tout cas. autant donc l’accueillir dans notre si bonne capitale chaleureusement. d’un geste de main leste je prend le verre de vodka que me tend déjà le barman qui me connait par coeur. « Bonsoir » dis-je avant de m’asseoir à côté de lui, découvrant son visage pour la première fois.
codé par kusumitagraph'

_________________

BEAST AND THE HARLOT
She's a dwelling place for demons. She's a cage for every unclean spirit, Every filthy bird and makes us drink The poisoned wine to fornicating with our kings.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Michael White

Messages : 18
Voir le profil de l'utilisateur http://mobrussia.forumactif.org/f77-journal-de-vos-liens http://mobrussia.forumactif.org/f78-journal-de-vos-rps http://mobrussia.forumactif.org/f83-communications
MessageSujet: Re: (michael) for the night is dark and full of terrors   Mer 12 Oct - 3:51
J'avais besoin de me détendre ce soir. Après avoir aidé Nika et constaté par la même occasion que j'étais toujours attaché à cette gamine que j'avais si bien élevé, j'étais perturbé à l'idée de m'être attaché à quelqu'un. Moi qui avait de la difficulté à trouver les animaux agréable, imaginez ce que je pouvais penser lorsque j'étais en compagnie des humains. Pourtant, c'est dans un bar que je trouva ma source de détente. Loin d'être alcoolique ou vulgaire je m'étais pourtant toujours plu dans les bars de danseuses ou les bikinis bar. J'aimais avoir la confirmation que j'étais plus brillant que la moyenne des mâles.

Toute ces années de meurtres m'avait un peu poussé à la paranoïa alors je pris une place au bar d'ou j'allais pouvoir observé les gens derrières moi grâce au miroir si jamais je me sentais épié. Je préférais me rendre compte que j'étais fou plutôt que recevoir un coup de couteau dans le dos. Bientôt je vis une silhouette blanche à laquelle je ne prêta pas une énorme attention. Le miroir déformait trop pour que je puisse la mater ou même détailler son visage. Je me dis qu'il s'agissait d'une femme lambda jusqu'à ce qu'elle attire mon attention.

- Bonsoir à vous.

C'est un rhum & coke à la main que je découvris le visage de la femme qui m'avait salué. -1 point pour elle, j'avais remarqué de la poudre blanche au coin de son nez et je me doutais qu'il ne s'agissait pas de farine à cuisiner. Je pris la serviette sous mon verre et l'offrit simplement à la femme.

- Je crois qu'ils vous trouveront plus jolie si vous essuyez cette "Farine" au coin de votre narine gauche... Vous n'êtes visiblement pas du coin et pourtant vous semblez âgé pour exercer ce "Métier". Désolé observation à haute voix. Je tournai ma tête vers elle pour l'admirer une autre fois. Je pris sa main et y déposa un baiser. Le barman rigola.Qu'elle est votre nom si je puis demander ? J'étais certes plus polit et chevaleresque que la moyenne. J'avais toujours aimé la littérature et la musique, c'est pourquoi je paraissais si bien instruit. Mon instruction je l'avais fait plus seul que grâce à l'école.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Hazel Fitzgerald

Statut : single, provider of pleasure
Profession : dream job : ballet dancer vs. reality job : exotic dancer
Origines : u.s. citizenship
Messages : 25
Voir le profil de l'utilisateur http://mobrussia.forumactif.org/f77-journal-de-vos-liens http://mobrussia.forumactif.org/f78-journal-de-vos-rps http://mobrussia.forumactif.org/f83-communications
MessageSujet: Re: (michael) for the night is dark and full of terrors   Jeu 13 Oct - 0:22


for the night is dark and full of terrors
Hazel Fitzgerald & Michael White

c’était un château. et j’étais la reine. sauf que j’étais aussi la princesse prisonnière mais que je ne le savais pas. ou que je ne voulais pas le savoir. c’était spécial, et je ne voulais pas me poser la question. de toutes manières, il n’y avait aucun avenir ici, alors … autant aimer ce que l’on fait. la blanche aidait pas mal, je vous l’accorde! j’étais dans la foule, et la plupart des yeux étaient braqués sur moi. les autres étaient sur la jolie Belle qui se déhanchait sur la scène et qui avait son petit public régulier. mais moi, j’étais loin d’être nouvelle, j’étais connue ici, on pouvait presque dire que je faisais partie du décor maintenant. tous me connaissaient, tous savaient mes habitudes. je n’avais plus de shows spéciaux hormis à des exceptions près. mais j’avais gagné grâce à mon ancienneté, certains privilèges. notamment le choix de choisir mes clients. a force j’avais mes habitués. j’avais mes anciens, et mes fidèles. il y avait toujours des nouveaux oui, bien sûr, amis je pouvais choisir ou non d’accepter.

il tranchait tellement avec le lieu que mon regard fut immédiatement attiré par lui, comme aimanté. c’était pas sa place. un lieu pareil n’avait rien d’intéressant pour lui, je le sentait. je le comprenais, mais justement quelque chose me poussait à savoir pourquoi il était là. et c’est pourquoi je me dirigeais vers lui. Bonsoir à vous. me répondit il simplement en me regardant. son regard perçant me surpris mais collait bien avec l’aura du personnage. Je crois qu'ils vous trouveront plus jolie si vous essuyez cette "Farine" au coin de votre narine gauche... Vous n'êtes visiblement pas du coin et pourtant vous semblez âgé pour exercer ce "Métier". Désolé observation à haute voix. j’arquais un sourcil ne relevant pas la petite attention de la farine sur mon nez, ce n’est pas si étonnant que ça au Kalinka. ça ne choquerait personne ici. je ne répondais rien, préférant l’observer silencieusement après avoir pris tout de même la serviette mais sans l’utiliser. et sans que je ne m’y attende il prit ma main pour y déposer un baiser. inhabituel. Qu'elle est votre nom si je puis demander ? je posais le verre sur le zinc du bar et souris en reprenant ma main. « Hazelnut, ou tout simplement » avant de prendre place sur le tabouret à côté de lui. « et vous? je ne vous ai jamais vu dans le coin. »
codé par kusumitagraph'

_________________

BEAST AND THE HARLOT
She's a dwelling place for demons. She's a cage for every unclean spirit, Every filthy bird and makes us drink The poisoned wine to fornicating with our kings.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Michael White

Messages : 18
Voir le profil de l'utilisateur http://mobrussia.forumactif.org/f77-journal-de-vos-liens http://mobrussia.forumactif.org/f78-journal-de-vos-rps http://mobrussia.forumactif.org/f83-communications
MessageSujet: Re: (michael) for the night is dark and full of terrors   Jeu 13 Oct - 1:30
- J'ai parfaitement conscience que "Hazelnut" est votre pseudonyme en ces lieux, mais si tu préfère l'anonymat alors appel moi Jack. Ce n'est pas mon vrais nom, mais ce n'est pas grave. J'aime bien jouer à ce genre de jeux. Cela ajoutera un peu de mystère à ton charme très chère. Quel âge peux-tu avoir ? Tu es plus jeune que moi c'est certains... 30 ans ? ou peut-être moins. Plus je te regarde et plus j'ai de la difficulté à estimer.

Le barman se pencha vers la belle étrangère pour lui chuchoter des trucs flatteurs. Pas le genre pour la draguer mais simplement le genre " il n'a pas dit un mot avant ton arrivé et il est déjà à l'aise et captivé par toi... essaye d'en faire un régulier si il t'intéresse". Alors que j'arrivai à la fin de mon verre, je bu la dernière gorgé avant de me faire déranger par un inconnu. Celui-ci était visiblement saoul, était doté d'une élégance très douteuse vue le niveau de vulgarité qui sortait de sa bouche et son pantalon déjà détaché.

" Ey Hazel ! Les autres sont occupés vient par ici..."

Je posai ma main sur la cuisse nue de Hazel avant de la caresser (avec autant d'aise que possible car je détestais toucher les inconnues). J'imitai un sourire comme j'avais l'habitude de le faire et dit simplement au pervers.

-Désolé mais j'ai déjà payé, nous allions exactement là ou tu penses après cette consommation et je viens tout juste de la terminer. Tu devras attendre apparemment Je regardai Hazel pour lui dire de jouer le jeu. J'avais l'intention de profiter de sa présence un peu plus longtemps. Même si son boulot n'avait rien de bien noble, ce n'était pas ce qui me dérangeait le plus chez elle. Ce qui me dérangeait était en réalité qu'elle aimait cette environnement. Si elle démontrait le moindre signe qu'elle aurait voulu autre chose, j'aurais été le premier à vouloir l'aider. La réalité de nos jours était très connu : Les multi-nationales & les politiciens nous écrasaient à la première occasion. Notre seule arme contre eux : notre intellect. Alors, de la voir avec de la poudre au coin du nez me dérangeait quelque peu. De plus, savoir que la majorité des gens ici étaient si abrutit qu'ils dépensaient des sommes astronomique rien que pour voir des filles danser, me désespérait
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Hazel Fitzgerald

Statut : single, provider of pleasure
Profession : dream job : ballet dancer vs. reality job : exotic dancer
Origines : u.s. citizenship
Messages : 25
Voir le profil de l'utilisateur http://mobrussia.forumactif.org/f77-journal-de-vos-liens http://mobrussia.forumactif.org/f78-journal-de-vos-rps http://mobrussia.forumactif.org/f83-communications
MessageSujet: Re: (michael) for the night is dark and full of terrors   Ven 14 Oct - 1:12


for the night is dark and full of terrors
Hazel Fitzgerald & Michael White

J'ai parfaitement conscience que "Hazelnut" est votre pseudonyme en ces lieux, mais si tu préfère l'anonymat alors appel moi Jack. Ce n'est pas mon vrais nom, mais ce n'est pas grave. J'aime bien jouer à ce genre de jeux. Cela ajoutera un peu de mystère à ton charme très chère. Quel âge peux-tu avoir ? Tu es plus jeune que moi c'est certains... 30 ans ? ou peut-être moins. Plus je te regarde et plus j'ai de la difficulté à estimer. son ton et sa personnalité me troublaient, non, mieux me piquaient. c’était enfin quelque chose de nouveau. il était clair qu’il n’avait absolument rien à faire ici. et il fut un temps ou j’aurais pu vous dire que moi aussi je n’avais rien à faire ici, est ce que je m’en rendais compte en le voyant? aucune idée. mais sa manière de parler, sa condescendance un petit peu aussi me provoquait quelque chose de bizarre. que je n’avais pas ressenti depuis longtemps. un intérêt, une chose oubliée que je n’avais presque jamais expérimentée ici, au Kalinka ou presque seule la luxure était reine. il s’appelait Jack, bien, je notais en hochant positivement de la tête. s’il voulait que je l’appelle Jack, ainsi je l’appellerai. je n’étais pas bien difficile. les pseudonymes étaient monnaie courante ici, qui voudrait entrer dans ce genre de lieu et usiter son réel nom ? quand il demanda mon âge je fis un petit sourire amusé, et arquais un sourcil avant de répondre « J’ai l’âge qu’on veut bien me donner. » de manière énigmatique mais pour autant tout à fait vraie. pour certains j’étais écolière; pour d’autres encore maitresse d’école. il y avait un trouble de son côté aussi, il n’arrivait pas à me cerner, et dans un sens ça me flattais que je ne sois pas la seule dans cette situation.

mais le barman gâcha tout en appuyant sur le fait que je lui plaisais à ce Jack, je ne sais pas si c’était le mot que j’aurai employé. plaire non. intriguer plutôt. je n’adressais pas un seul regard au barman que je trouvais déplacé. est ce que je lui indiquais comment faire ses cocktails moi. alors il me laisse avec les hommes et moi je le laisse avec ses liqueurs. lentement je continuais à siroter mon verre de vodka tout en observant Jack du coin de l’oeil.

" Ey Hazel ! Les autres sont occupés vient par ici..." surprise je me retournais pour dévisager celui qui venait de m’apostropher. décidément on ne peut pas avoir une conversation intéressante sans être dérangé dans ce taudis!? j’arquais un sourcil. c’était un habitué, Tony. alors que j’allais répliquer, je fus très surprise de sentir sa main sur ma cuisse. frissonnant légèrement, je ne dis rien, curieuse de voir la tournure qu’allait prendre les choses. Désolé mais j'ai déjà payé, nous allions exactement là ou tu penses après cette consommation et je viens tout juste de la terminer. Tu devras attendre apparemment d’un regard j’acquiesçais et décidais d’entrer dans son jeu. il y avait décidément quelque chose de spécial en lui, c’était pas forcément tous qui auraient fait ça. surtout qu’à ma connaissance, il n’avait rien payé, ou alors … je souris un peu et pris un air faussement désolé en regardant Tony. ça sera pour la prochaine fois. « Allons y » dis-je en terminant enfin mon verre de vodka et le reposant sur la table. je me levais et pris la main de Jack dans la mienne avant de le mener un peu à l’écart, dans un box privatif en velours bordeaux. classique et cliché du bar d’hôtesses. je l’invitais à s’asseoir et avant de fermer la porte, je fis un signe au barman qu’il nous apporte de quoi boire. m’asseyant sur la table au centre de la pièce, je croisais les jambes doucement et la question s’échappa simplement de mes lèvres. « Pourquoi?  »
codé par kusumitagraph'

_________________

BEAST AND THE HARLOT
She's a dwelling place for demons. She's a cage for every unclean spirit, Every filthy bird and makes us drink The poisoned wine to fornicating with our kings.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Michael White

Messages : 18
Voir le profil de l'utilisateur http://mobrussia.forumactif.org/f77-journal-de-vos-liens http://mobrussia.forumactif.org/f78-journal-de-vos-rps http://mobrussia.forumactif.org/f83-communications
MessageSujet: Re: (michael) for the night is dark and full of terrors   Ven 14 Oct - 2:17
Une fois dans l'isoloir, elle prit une pose habituel en s'assoyant sur la table. Puis de me demanda pourquoi j'avais fait ça.

- Je suis désolé, je me suis montré plutôt égoïste. Disons que ta beauté m'intéresse et que ce qui se cache derrière chaque parois de ce temple honteusement bafoué que tu appel "corps"... est ta réelle beauté. Tu as beau effectuer un travail qui me dégoute quelque peu je ne te le cache pas, j'aimerais connaitre la véritable femme qui se cache derrière "Hazelnut la séductrice". Au fait... excuse moi, je ne t'avais pas demandé pour ma main sur ta cuisse. Ni pour ce..."client potentiel". Veux tu que je te paye ce temps que nous passons ensemble ? considérant que je t'ai fais perdre ce client bourrin ?

Je la regardais de haut en bas non pas comme on observe une femme-objet, moi je la regardais comme on observe un chef d'oeuvre : une toile sur laquelle un artiste avait partagé une part de son âme en espérant nous plaires. Dans le cas de cette dame en blanche, si son corps me plaisait, la savoir drogué et employé ici, me paraissait des plus repoussant et pourtant je lui cédais doucement. Elle me faisait l'impression d'une araignée qui fabrique sa toile autour de moi...et moi j'étais la mouche.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Hazel Fitzgerald

Statut : single, provider of pleasure
Profession : dream job : ballet dancer vs. reality job : exotic dancer
Origines : u.s. citizenship
Messages : 25
Voir le profil de l'utilisateur http://mobrussia.forumactif.org/f77-journal-de-vos-liens http://mobrussia.forumactif.org/f78-journal-de-vos-rps http://mobrussia.forumactif.org/f83-communications
MessageSujet: Re: (michael) for the night is dark and full of terrors   Sam 15 Oct - 2:05


for the night is dark and full of terrors
Hazel Fitzgerald & Michael White

je ne savais pas vraiment ce que je devais penser de lui, ou de son attitude. mais une chose est sûre, il m’intéressait. et pour être tout à fait honnête, même si je regardais souvent le physique en premier, en l’occurence ce n’était même pas ça qui me séduisait chez lui. sur le trajet pour aller dans la petite salle privative, je pris donc enfin la possibilité de l’observer d’un plan purement physique à l’aide des miroirs qui étaient très nombreux au Kalinka. et je remarquais donc qu’il était plutôt grand, et ténébreux surtout. mais il était aussi bel homme, ce qui ne gâchait en rien le plaisir donc que j’avais à le savoir « intelligent ». parce qu’on s’entende bien, le client moyen du Kalinka n’est pas forcément une lumière. alors oui, il avait une certaine aura d’intelligence, une aura différente disons de la population habituelle du bar, ce qui me changeait un peu. mais aussi me faisait me poser plein de questions quant à sa raison d’être là. surtout si, apparemment il n’avait pas l’air intéressé par les danseuses puisqu’on en passait plusieurs sans qu’il ne jette un regard sur elles.

je me retournais vers lui, nous étions enfin seuls, à l’abri des regards, et la première chose qui me venait : savoir pourquoi il avait fait ça, il n’avait ni à le faire, ni réellement payé pour mon temps. y avait il un motif en dessous, y avait il une raison? je fermais un petit peu les yeux, écoutant sa réponse mais savourant pleinement la félicité que la coke me donnait. c’était étrange parce que généralement c’était plutôt le LSD, le speed ou l’ecstasy tout simplement qui donnaient le bien être, la coke c’était beaucoup plus agressif, mais pas pour moi, pour moi c’était une drogue récréative. et c’était très étrange. Je suis désolé, je me suis montré plutôt égoïste. Disons que ta beauté m'intéresse et que ce qui se cache derrière chaque parois de ce temple honteusement bafoué que tu appel "corps"... est ta réelle beauté. Tu as beau effectuer un travail qui me dégoute quelque peu je ne te le cache pas, j'aimerais connaitre la véritable femme qui se cache derrière "Hazelnut la séductrice". Au fait... excuse moi, je ne t'avais pas demandé pour ma main sur ta cuisse. Ni pour ce..."client potentiel". Veux tu que je te paye ce temps que nous passons ensemble ? considérant que je t'ai fais perdre ce client bourrin ? j’ouvrais les yeux, stupéfaite. est ce que c’était aussi l’effet des drogues ce qu’il venait de dire? est ce que j’avais halluciné? doucement je posais ma main sur ma cuisse et la pinçais, j’étais peut être endormie. mais non, et il était bien là. à m’observer. la surprise me laissa sans voix quelques instants. il était mignon. pas dans un sens négatif, mais c’était vrai, on dirait qu’en fait il n’a pas sa place ici, pas sa place à côté de moi. c’est d’ailleurs bel et bien ce qu’il semble me dire. « je ne sais pas » dis-je doucement en inclinant ma tête sur le côté pour continuer à l’observer. et je n’en savais rien du tout. c’était une situation inédite pour moi. ça ne m’était encore jamais arrivé. oh bien sûr si certains venaient pour parler, nous étions parfois comme leurs mères. mais ils le disaient dès le départ. pas lui. lui n’était pas comme ça. lui était différent. alors comme ça … il existe encore des gens ni lubrique ni avec un Oedipe … des gens rares. « c’est pas vraiment moi qui profite de l’argent de toutes manières. » on toqua a la porte et le barman entrait après avec deux bouteilles, une de vodka, une de whisky, et repartit sans un mot. « c’est pas comme si j’étais libre de mes mouvements ou de mon temps. » dis-je me confessant sans trop savoir pourquoi.
codé par kusumitagraph'

_________________

BEAST AND THE HARLOT
She's a dwelling place for demons. She's a cage for every unclean spirit, Every filthy bird and makes us drink The poisoned wine to fornicating with our kings.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Michael White

Messages : 18
Voir le profil de l'utilisateur http://mobrussia.forumactif.org/f77-journal-de-vos-liens http://mobrussia.forumactif.org/f78-journal-de-vos-rps http://mobrussia.forumactif.org/f83-communications
MessageSujet: Re: (michael) for the night is dark and full of terrors   Sam 15 Oct - 2:30
- Dit moi jolie noisette...(en référence à son surnom)que dois-je faire si je veux te faire profiter de mon argent. Que dois-je faire si je veux que ça aille dans tes poches et non celle de ton patron. Visiblement, ce soir tu n'as pas de poche mais en général. Pourrais-je te faire des cadeaux si l'envi m'en prenait ? Comment devrais-je faire pour te voir en dehors de ces murs. Je dois bien avouer que j'étais venu en ces lieux dans l'espoir d'être seul ce soir mais tu es une très agréable surprise pour être honnête.

Lorsque le barman nous apporta de l'alcool, je ne la regarda pas. Je préférais admirer la belle Hazelnut. " Hazel voudrais-tu d'un verre ou si la drogue est suffisante pour que tu passe un bon moment ce soir ? " Je buvais ses paroles puisque chaque mot qui s'écoulait de sa bouche m'hypnotisait comme une sirène l'aurait fait. Hum sinon... Ça te plairait que... je reviennes te voir à l'occasion ? Je payerai à l'occasion, je ne voudrais pas que ton patron croit que je profite de toi... Je posai de nouveau 1 main sur sa cuisse tout en la regardant un sourire en coin. Il n'y avait aucune perversité dans mon regard. Simplement quelque rougeur à mes joues à peine perceptible à cause des lumières ou du moins, je l'espérais et un regard certainement admiratif devant Hazelnut. Je me mis à lui caresser la cuisse non pas comme un préliminaire mais plutôt comme un garçon pourrait le faire pour rassurer une amie.

- Dit moi Hazelnut, si tu en aurais l'occasion, sortirait tu de cette cage ou bien tes ailes sont coupé depuis si longtemps que tu t'es faite à l'idée que tu finirais ta vie ici ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Hazel Fitzgerald

Statut : single, provider of pleasure
Profession : dream job : ballet dancer vs. reality job : exotic dancer
Origines : u.s. citizenship
Messages : 25
Voir le profil de l'utilisateur http://mobrussia.forumactif.org/f77-journal-de-vos-liens http://mobrussia.forumactif.org/f78-journal-de-vos-rps http://mobrussia.forumactif.org/f83-communications
MessageSujet: Re: (michael) for the night is dark and full of terrors   Lun 17 Oct - 20:32


for the night is dark and full of terrors
Hazel Fitzgerald & Michael White

Il me surprenait énormément, je ne m’attendais pas du tout à ça de sa part. C’était pas habituel les clients comme lui. En général ils venaient ici, ils faisaient leur petite affaire, et puis … bah c’était tout quoi. Lui il était différent. Etais-ce parce qu’il semblait plus jeune? Ou … non mais quelque chose était différent chez lui et je ne parvenais pas à mettre le doigt sur ce que ça pouvait être. Dit moi jolie noisette ... que dois-je faire si je veux te faire profiter de mon argent. Que dois-je faire si je veux que ça aille dans tes poches et non celle de ton patron. Visiblement, ce soir tu n'as pas de poche mais en général. Pourrais-je te faire des cadeaux si l'envi m'en prenait ? Comment devrais-je faire pour te voir en dehors de ces murs. Je dois bien avouer que j'étais venu en ces lieux dans l'espoir d'être seul ce soir mais tu es une très agréable surprise pour être honnête. je souriais doucement quand il évoquait mon absence de poche, j’aimais sa manière de parler, le verbe qu’il utilisait qui montrait qu’il ne sortait pas de n’importe quel trou à rat que Moscou à pu cracher. Cependant, je ne comprenais pas l’envie qu’il ait de me faire des cadeaux. Je ne pouvais pas être sa préférée. Je venais de le rencontrer, il ne me connaissait pas. Il ne connaissais que mon prénom. Je ne comprenais pas pourquoi il voudrait le faire. Et du coup, ma paranoïa se retrouvait un peu titillée. Pourquoi était la plus énorme question pour l’instant. Dans quel but, que pouvais-je lui offrir en retour. Parce que j’ai appris que quand on t’offre quelque chose ici, c’est qu’on attends quelque chose de toi en retour! C’est mon expérience. « Je … » j’étais un peu décontenancée, moi qui avait pourtant l’habitude d’être sûre de moi et de le montrer. « Qu’est ce que vous voulez de moi en retour? » demandais-je un sourcil arqué, « Un cadeau n’est jamais gratuit ici. Et sortir de ces murs, ne serait pas aisé, mais certainement pas impossible. » ajoutais-je en levant les yeux au plafond où se trouvaient encore d’autres miroirs. Il y en avait partout ici.

Le barman nous dérangeais un peu, mais c’était pas bien grave. Je ne m’en formalisais pas, pour tout dire j’avais l’habitude. Je sentais qu’il me regardait. Les yeux de Jack étaient perçants et je les sentais sur ma personne. Hazel voudrais-tu d'un verre ou si la drogue est suffisante pour que tu passe un bon moment ce soir ? je haussais les épaules, incertaine. On ne me demandait en général pas vraiment mon avis, ou alors si peu. « C’est pas forcément tant l’alcool ou les substances plus que la compagnie qui ne rende ma soirée un bon moment ou pas. » dis-je en prenant néanmoins deux coupes. Hum sinon... Ça te plairait que... je reviennes te voir à l'occasion ? Je payerai à l'occasion, je ne voudrais pas que ton patron croit que je profite de toi... il était un peu timide, et en même temps sur de lui, c’était le mélange justement qui était agréable. Sa main posée sur ma cuisse me fit frissonner un peu. C’était différent de d’habitude. Sa caresse elle même était tout à fait représentative de lui. Un petit sourire aux lèvres, et le laissant faire, je lui répondis « Tu sais Jack, c’est toi surtout qui doit découvrir si tu veux revenir me voir. Moi je ne décide de rien » mentis-je. Bien sûr que je pouvais choisir, que je savais prendre dans mes filets les âmes faibles et que je pouvais les faire revenir. Mais il n’était pas pareil. « Mais si tu reviens me voir, en effet il vaudrait mieux que tu payes également. Ce soir, c’est pour moi » dis-je reprenant la voix assurée de la mère maquerelle que je devais parfois représenter au Kalinka. Au donc de moi j’espérais qu’il revienne oui. Cela me plairait beaucoup. Je posais ma main sur son épaule, puis enroulais mon bras autour de son cou pour le rapprocher de moi. Professionnellement. Ou peut être que j’avais aussi besoin de ressentir son corps contre le mien.

Dit moi Hazelnut, si tu en aurais l'occasion, sortirait tu de cette cage ou bien tes ailes sont coupé depuis si longtemps que tu t'es faite à l'idée que tu finirais ta vie ici ? passant mon autre bras autour de son cou, je plantais mon regard ,profondément dans le sien. « C’est ça que tu veux alors Jack » dis-je en me rapprochant de lui d’un mouvement de bassin, m’imposant à lui. « Jouer le prince charmant. Délivrer la princesse perdue que je suis de mon donjon. » je me collais à lui et vint poser les lèvres contre mes siennes avec fièvre, l’embrassant avec fougue, sentant que je le mettais mal à l’aise, mais sans pour autant arrêter. « Je n’ai pas de réponse à cette question. » dis-je en me retirant doucement mais en restant très près de lui tout de même. « Tu voudrais que je réponde quoi. Ô mon beau chevalier ? » les yeux rivés dans les siens j’attendais sa réponse.
codé par kusumitagraph'

_________________

BEAST AND THE HARLOT
She's a dwelling place for demons. She's a cage for every unclean spirit, Every filthy bird and makes us drink The poisoned wine to fornicating with our kings.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Michael White

Messages : 18
Voir le profil de l'utilisateur http://mobrussia.forumactif.org/f77-journal-de-vos-liens http://mobrussia.forumactif.org/f78-journal-de-vos-rps http://mobrussia.forumactif.org/f83-communications
MessageSujet: Re: (michael) for the night is dark and full of terrors   Lun 17 Oct - 23:18
- Pour te faire des cadeaux ? Rien du tout. Je ne parlais qu'hypothétiquement et sache que je ne fais que très rarement des cadeaux alors quand je les fais ce sont de bon coeur. Pour ce qui est de te sortir, la seule chose que j'apprécierais à l'avenir c'est que tu sois toi même à 100% et non sous l'influence de... " La farine ". Ce que tu fais lorsque je ne te regarde pas ne me regarde pas mais j'apprécierais que l'on se voit à l'avenir cela soit sans les effets de la drogue. Je veux apprendre à connaître la vraie femme qui se cache derrière cette poupée de porcelaine que tu es habitué de montrer aux hommes du coin.

Lorsqu'elle sous-entendit que je lui étais de bonne compagnie, je rougis. Il était rare que j'accorde mon attention à une femme et donc encore plus rare que je reçoive des compliments de leurs parts. " Tu m'apparais aussi être de très bonne compagnie ma chère "

Lorsqu'elle me dit que je devais découvrir si je voulais la revoir mon choix était toute fait. Elle m'apparaissait tellement de choses à la fois. Tellement de choses que je n'aurais pas cru possible pour une poupée de porcelaine en cage de ce genre de lieu. Elle était à la fois mystérieuse, aimante, appréciable et magnifique. " Si cette décision ne revient qu'à moi, je te reverrai donc. Qui ne voudrais pas d'une compagnie aussi agréable que la tienne. Je dois avouer que je ne suis pas habituer de fréquenter le vice, mais tu seras mon exception. Mon péché mignon comme on dit.

Lorsqu'elle me dit que j'allais devoir payer à l'avenir je lui souris alors qu'elle passait ses bras autour de moi. J'étais heureux. Cela faisait si longtemps que je m'étais fermer à tout autour de moi que j'en avais presque oublié ce que ça faisait d'être heureux. Mon mode de vie m'avait plutôt poussé à inhiber toute forme d'émotions mais "Noisette" était magique. Lorsqu'elle m'embrassa je fus perturbé non pas que je n'avais jamais eu à embrassé une femme, mais c'était rarement elles qui faisaient les premiers pas et c'était rarement aussi spontané et naturel. La plupart du temps c'était lorsque j'étais en mission et que je devais jouer les couples avec quelqu'un.

- Il reste si peu d'armure blanche de nos jours. Me reprocheras-tu de vouloir en enfilé une pour toi ?

lorsqu'elle m'embrassa de nouveau, je participa cette fois-ci. J'appréciais décidément cette fille. Peu importe ce qu'elle était. À ce moment là, je n'avais qu'une envie c'était de goûter ses lèvres et donc c'est ce que je fis.

- J'aimerais que la réponse soit véridique et c'est ce que tu as fais "ohhh ma belle princesse"

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Hazel Fitzgerald

Statut : single, provider of pleasure
Profession : dream job : ballet dancer vs. reality job : exotic dancer
Origines : u.s. citizenship
Messages : 25
Voir le profil de l'utilisateur http://mobrussia.forumactif.org/f77-journal-de-vos-liens http://mobrussia.forumactif.org/f78-journal-de-vos-rps http://mobrussia.forumactif.org/f83-communications
MessageSujet: Re: (michael) for the night is dark and full of terrors   Mar 18 Oct - 1:49


for the night is dark and full of terrors
Hazel Fitzgerald & Michael White

Pour te faire des cadeaux ? Rien du tout. Je ne parlais qu'hypothétiquement et sache que je ne fais que très rarement des cadeaux alors quand je les fais ce sont de bon coeur. Pour ce qui est de te sortir, la seule chose que j'apprécierais à l'avenir c'est que tu sois toi même à 100% et non sous l'influence de... " La farine ". Ce que tu fais lorsque je ne te regarde pas ne me regarde pas mais j'apprécierais que l'on se voit à l'avenir cela soit sans les effets de la drogue. Je veux apprendre à connaître la vraie femme qui se cache derrière cette poupée de porcelaine que tu es habitué de montrer aux hommes du coin. il me semblait être un bon homme. Un homme honnête même. Et ça,, j’avais presque oublié ce que c’était. Dans le monde où je suis prisonnière, on ne voit pas forcément des gens généreux, et du coup on devient aussi plutôt facilement, parano. C’était malheureusement inévitable. Ne pas être sous l’influence de la farine. C’était par contre déjà bien plus compliqué, et je ne me dérangeais pas pour le lui dire. « j’en ai besoin. mon corps y est habitué. mais …je n’ai pas non plus le choix de ne pas la prendre. » à vrai dire ils m’en donnaient tout le temps, c’était leur moyen de s’assurer que je resterai avec eux. Et je suppose que ça marchait, les années et la blanche n’avaient eut pour effet que de me couper le peu d’espoir que j’avais eu de partir de cet endroit. Mais il ne le savait pas. Parce qu’il ne me connaissait pas. Il ne savait pas qui j’étais. Personne ne savait qui j’étais à vrai dire. Je n’étais qu’Hazelnut. J’avais moi même oublié qui j’étais depuis le temps. « J’essayerai » dis-je sans pouvoir être certaine que j’arriverai à tenir cette promesse que je venais de lui faire. Est ce que cependant il me proposait une espèce de contrat ? Un accord entre nous sur une éventuelle relation. C’était spécial, mais ici, qu’est ce qui ne l’était pas? Et puis il voulait apprendre à me connaitre. Cette femme que j’étais. Oui « étais » je ne suis plus qu’une poupée de chiffon, ou de porcelaine pour lui qui m’embellissait un peu plus. « Peut être … » je pris une petite pause là dessus et baissais les yeux pour la première fois. « que je me retrouverai moi même aussi. » Je détestais à quel point il arrivait, avec quelques mots, un regard perçant et des manières de petit garçon à me décontenancer.

Et il était si étrange de le voir sourire. En soit oui, il y avait des hommes avec qui un bon shoot ou une bonne bouteille était parfaitement utile. mais il y en avait d’autres, et Jack faisait partie de ces hommes. Tu m'apparais aussi être de très bonne compagnie ma chère je souriais un petit peu, je n’y voyais pas vraiment très clair dans son jeu, mais, je supposais que lui non plus ne me comprenait pas beaucoup. Et ça me fascinait. Pourquoi moi? Pourquoi est ce que moi, juste moi, je l’intéressait? « Moi c’est mon boulot » dis-je de manière ironique bien sûr en réalité oui, je sois heureuse qu’il soit en ma compagnie. Si cette décision ne revient qu'à moi, je te reverrai donc. Qui ne voudrais pas d'une compagnie aussi agréable que la tienne. Je dois avouer que je ne suis pas habituer de fréquenter le vice, mais tu seras mon exception. Mon péché mignon comme on dit. je souriais un peu, d’un sourire aguicheur. C’était cependant étrange, j’avais l’habitude de ce genre de discours. Je l’avais entendu plusieurs fois. Mais jamais sur ce ton là. Et surtout, jamais prononcé de manière aussi réelle. Je serais son exception. Son vice. Mes joues rosirent. Je me sentais si bien.

Et puis il en vient à me parler de liberté. Me sortir de là. Il n’était pas le premier, et probablement pas le dernier. mais es ce que c’était vraiment possible? je n’étais pas sure. et peut être qu’en définitive il est là car il a besoin de me sauver. Un syndrome du héros, une besoin de se sentir pousser des ailes? Un peu tout. Je le testais du coup, lui demandant si c’était ce qu’il voulait de moi, me sauver. Et en même temps, je faisais ce que je savais faire de mieux. je m’imposais à lui, doucement, lentement et sensuellement. Il avait l’air comme moi en fait, aussi perdu que ravi de sa plaisance, est ce que c’était aussi ça qui me plaisait chez lui. Parce que oui, je devais l’avouer, il me plaisait bien. Beaucoup trop. Alors je poussais le vice jusqu’au bout, en finalement imposant mes lèvres aux siennes, le surprenant mais ne sentant pourtant aucune résistance de son côté. Je me surpris à aimer le baiser. Il n’avait rien de « professionnel » et il était en définitive bien plus inattendu que je l’aurais espéré. Il reste si peu d'armure blanche de nos jours. Me reprocheras-tu de vouloir en enfilé une pour toi ? me répondit il contre mes lèvres. « Non, mais tu n’es pas le premier. Est ce que je peux te croire, toi ? » dis-je avant de l’embrasser de nouveau et sentant qu’il participait à son tour. Je ne savais pas si je voulais être sauvée. je ne savais pas si je pouvais encore être sauvée surtout. C’était bien le pire dans l’histoire. Je n’en savais rien. Pouvait il? Est ce que j’avais raison de me laisser bercer par ses mots? Est ce que c’était le délicieux délire induit par la drogue qui me rendait plus susceptible de croire ce qu’il dit. J'aimerais que la réponse soit véridique et c'est ce que tu as fais "ohhh ma belle princesse" je haussais les épaules doucement et le regardais toujours dans le blanc des yeux. « Mon doux prince » murmurais-je avant de me rapprocher de lui, si c’était possible et d’enrouler mes jambes autour de ses hanches. « Que puis-je faire pour vous? » avant de, de nouveau, l’embrasser avec fougue, m’accrochant à sa taille à l’aide de mes jambes et me lovant contre lui.
codé par kusumitagraph'

_________________

BEAST AND THE HARLOT
She's a dwelling place for demons. She's a cage for every unclean spirit, Every filthy bird and makes us drink The poisoned wine to fornicating with our kings.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Michael White

Messages : 18
Voir le profil de l'utilisateur http://mobrussia.forumactif.org/f77-journal-de-vos-liens http://mobrussia.forumactif.org/f78-journal-de-vos-rps http://mobrussia.forumactif.org/f83-communications
MessageSujet: Re: (michael) for the night is dark and full of terrors   Mar 18 Oct - 4:18
- Pas le choix ? Tu diras à ton patron que lors de nos rencontres tu dois rester clean. Je suis prêt à payer le double pour qu'il m'exauce ce souhait. Dit lui aussi que ton client est Jack. J'imagine qu'il comprendra le poids de ma demande. Je sais que ton corps y est habitué et c'est atroce d'entendre ce genre de chose mais crois moi, je te ferai oublier ce manque. Lorsqu'elle dit qu'elle apprendrais elle aussi à se retrouver. Je lui offris un sourire. Cette perspective m'apparaissait plus qu'agréable autant parce que j'étais content pour elle que parce j'avais hâte de voir le résultat.

Lorsque je lui dis qu'elle serait mon exception, mon vice. Elle rougit comme une tomate. Que c'était beau comme spectacle. Je ne pu m'empêcher de lui caresser la joue droite. Je ne pu m'empêcher de me sentir flatter par ses rougeurs. ÇA ce n'était pas du maquillage ou un jeu auquel elle était habitué de jouer. Je le savais, je le voyais bien dans son regard. Nous naviguions tous deux dans des eaux qui nous troublaient nous même. Puis elle me demanda si elle pouvait compter sur moi. Je lui offris un sourire en coin. Elle était si belle, je n'aurais jamais été capable de lui refuser quoi que ce soit mais j'avais tout de même le discernement de ne pas lui promettre une liberté aussi aisément.

- Crois moi je ne te raconte pas de compte de fées. Je serai bien prêt à cela si jamais j'apprend à te connaitre suffisamment. Si jamais en apprenant à te connaitre... nous devions devenir amis ou même plus sait-on jamais. Je ne laisserait jamais mes amis vivre dans cette cage sordide dans laquelle tu vis. Comme je ne peux pas te promettre que nous allons nous apprécier, je ne peux pas te promettre que je le ferai. Néanmoins je peux te promettre que je le ferai si tu me donne une raison de le faire. Tu peux compter sur moi.

alors qu'elle m'appela son doux prince tout en s'enroulant autour de moi, je l'embrassa dans le cou. Je glissai mes mains jusqu'à la peau si douce de ses hanches.

- Je devrai bientôt m'en aller malheureusement ma chère. Néanmoins ne m'oublie pas. Je reviendrai c'est une certitude.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Hazel Fitzgerald

Statut : single, provider of pleasure
Profession : dream job : ballet dancer vs. reality job : exotic dancer
Origines : u.s. citizenship
Messages : 25
Voir le profil de l'utilisateur http://mobrussia.forumactif.org/f77-journal-de-vos-liens http://mobrussia.forumactif.org/f78-journal-de-vos-rps http://mobrussia.forumactif.org/f83-communications
MessageSujet: Re: (michael) for the night is dark and full of terrors   Lun 24 Oct - 5:05


for the night is dark and full of terrors
Hazel Fitzgerald & Michael White

Pas le choix ? Tu diras à ton patron que lors de nos rencontres tu dois rester clean. Je suis prêt à payer le double pour qu'il m'exauce ce souhait. Dit lui aussi que ton client est Jack. J'imagine qu'il comprendra le poids de ma demande. Je sais que ton corps y est habitué et c'est atroce d'entendre ce genre de chose mais crois moi, je te ferai oublier ce manque son attitude me surprenait et en même temps, je ne pouvais pas m’empêcher d’être fascine par lui. Je ne savais pas précisément ce qui faisait qu’il me laissait surprise, ce qu’il pouvait dégager qui semblait me captiver autant. Est ce que c’était le fait qu’il semblait très sûr de lui? Qu’il était Très déterminé et surtout qu’il parle de manière claire et précise. Sa confiance en lui était probablement ce qui me scotchait en fait. Parce que j’avais ça moi aussi, mais plus maintenant? Ou du moins si, mais pas de la même manières, pas pour les mêmes choses et aux mêmes fins. Il voulait à tout prix que je sois clean? Pourquoi? Il était plus facile de profiter d’une femme quand elle n’était plus vraiment maitresse de ses moyens, de ses mouvements? Alors pourquoi, il lui serait plus simple ainsi de me posséder. Mais il allait même jusqu’à parler de payer le double pour s’assurer que je sois clean. Je me demandais un instant comment mon patron allait pouvoir vraiment me croire. C’était bien beau de dire ça. Mais il me disait justement que prononcer son prénom serait gage de sérieux, serait une manière de prouver qu’il était sincère. J’arquais un sourcil. Ainsi il était vraiment un homme de pouvoir? Est ce que je pouvais donc vraiment m’accrocher, m’attacher à lui. Pourrait il me sortir de là, réellement? Ce qui me laissais un peu songeuse par contre, c’était la manière qu’il avait eue de dire qu’il comprenait le manque que ça me ferait ressentir, et j’imaginais déjà l’horreur que j’allais devoir subir. La douleur dans tous les membres, les suées. Les douleurs invisibles et fantômes. La sècheresse comme si je me transformais à mon tour en poudre. J’avais déjà ressenti quelques symptômes du manque, mais jamais totalement. Mais il me promettait de me faire oublier le manque. J’avais envie de le croire, j’avais envie de me laisser porter par ses mots. C’était peut être l’effet de la drogue, qui me laissais docile, et malléable. Qui me laissait prête à tout pour sortir de cette prison en or plaqué. Me retrouver moi même. Oublier l’enfer du Kalinka hein. Pouvaisje réellement me fier à lui? J’avais envie de le croire. J’avais envie d’embrasser cette idée. De faire de lui mon sauveur. Mon chevalier. mais … Etais-ce possible. N’était il pas qu’un autre de mes fantasmes. Etait il même réellement là? Est ce que je n’imaginais pas tout ça?

Son exception, son vice. Il me flattait de ses mots. Il me caressait la joue droite et doucement je frissonnais. Comme une écolière. Comme une petite fille. C’était réel, c’était donc réellement réel cette échange de paroles? Cette possibilité, cette éventualité de liberté qu’il m’offrait? Je ne rêvais pas. Je ne pus m’empêcher de l’embrasser. Pour … pour vérifier que c’était pas un rêve, une hallucination dur à la blanche. Et je me pris à apprécier. A aimer et même prolonger ces échanges buccaux auxquels il finit par donner un peu de profondeur. Crois moi je ne te raconte pas de compte de fées. Je serai bien prêt à cela si jamais j'apprend à te connaitre suffisamment. Si jamais en apprenant à te connaitre... nous devions devenir amis ou même plus sait-on jamais. Je ne laisserait jamais mes amis vivre dans cette cage sordide dans laquelle tu vis. Comme je ne peux pas te promettre que nous allons nous apprécier, je ne peux pas te promettre que je le ferai. Néanmoins je peux te promettre que je le ferai si tu me donne une raison de le faire. Tu peux compter sur moi. je doutais, et en même temps je me sentais déjà complètement partie, j’essayais de ne pas le montrer, mais, il m’avait capturée dans ses filets. J’étais l’araignée, mais il était pourtant en réalité celui qui m’avait prise au piège. Prisonnière de cette idée de liberté qu’il m’avait insufflée. Devenir amis, peut être plus. Personnellement, je n’embrasse pas mes amis ainsi. Je ne les rencontre pas non plus dans un endroit pareil. Mais après, je n’ai pas non plus vraiment d’amis, qui suis-je pour dire ça. Il veut ouvrir la cage aux oiseaux, me laisser prendre mon envol. M’aider même. Lui donner une raison de le faire? Autant qu’il me promet qu’il veut m’aider, il ne se mouille pas pour autant. Disant qu’il pourrait y avoir la possibilité que ça ne se passe pas bien entre nous. Mais au vu de la situation j’en doutais fortement. Les jambes passées autour de sa taille, le corps collé au sien, je le voyais guère ce qui pourrait mal se passer. Je pouvais compter sur lui. J’aimerais espérer qu’il avait raison. J’aimerai pouvoir m’abandonner librement à cette pensée. Alors que je l’attirais plus à moi, il me coupa toutes mes ardeurs d’une seule phrase. Je devrai bientôt m'en aller malheureusement ma chère. Néanmoins ne m'oublie pas. Je reviendrai c'est une certitude Sans plus réfléchir je le lâchais totalement et le repoussais un petit peu de la main, descendant de la table et étirant le bras pour attraper la bouteille. « Je ne te plais pas en fait. Tu préfères partir. » dis-je d’un ton de presque reproche. Je me servais un verre et plantais mon regard dans le sien. « Tu sais où es la sortie. » dis-je plutôt froide en désignant du menton la porte quel pouvait ouvrir et passer lui même. C’était une douche froide. Je ne comprenais pas. Il n’y avait pa de logique dans son comportement. Pas de logique que je connaisse du moins. Pas la logique du Kalinka. Mais peut être qu’il me fallait apprendre une nouvelle sorte de logique. Comme il me faudrait abandonner la drogue si je voulais le revoir. « tu n’as qu’a dire au passage au patron tes exigences me concernant. Si tu reviendras avec certitudes. » cela serait pris bien plus au sérieux s’il le demandait lui même plutôt que moi. Je ne le regardais presque pas, continuant à siroter mon verre, mine boudeuse. Blessée dans mon amour propre quelque part qu’il m’ait rejetée.
codé par kusumitagraph'


désolée pour le retard, j'ai eu une semaine épuisante au boulot :(

_________________

BEAST AND THE HARLOT
She's a dwelling place for demons. She's a cage for every unclean spirit, Every filthy bird and makes us drink The poisoned wine to fornicating with our kings.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: (michael) for the night is dark and full of terrors   
Revenir en haut Aller en bas
 

(michael) for the night is dark and full of terrors

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Fullmoon Dark blue, un mâle et une femelle, éleveur: Greatbetta
» Fun runner série spéciale Dark Knight ???
» Michael Vine
» HQI --> full T5
» [Bureau] Formica Desk par Michael Kainhofer

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hell's gate :: 
Moscow
 :: District Sud :: Le Kalinka
-